On ne nous dit pas tout

Pendant 100 ans, la cigarette était bonne pour la santé, les médecins et scientifiques payés pour le dire avaient pignon sur rue.

Pendant 100 ans, l’amiante était un produit fabuleux. Depuis fin des années 80, il est banni. Quand vous devez démolir/rénover une maison amiantée (colle à carrelage, toiture, isolation phonique thermique, tableau électrique, panneau anti-feu), vous devez faire face à un surcoût de plus de 50’000 fr. pour neutraliser un danger que vous avez payé déjà une fois à prix d’or, avec toutes les garanties.

Pendant 80 ans, (1938 – 2019) le C8, (moins communément appelé : polytétrafluoroéthylène, sigle PTFE, est un fluoropolymère issu du tétrafluoroéthylène) a contaminé l’ensemble de la planète et la majeure partie de la population mondiale, car il se retrouvait dans l’alimentaire comme dans l’habillement, l’habitat ou l’automobile, et ce même si dans les années 1980 sa toxicité extrême était déjà connue. Le C8 est un polymère technique nécessaire à la fabrication du Teflon, commercialisé sous les marques Téflon, Hostalen, Hostaflon ou Fluon. Pour avoir des échantillons de sang non contaminés par le Téflon, il a fallu décongeler des prélèvements fait pendant la guerre 39-45.

Entre 2000 et 2004, le médicament VIOXX (anti-inflammatoire du laboratoire Merck and co, MSD). a fait 40’000 morts aux USA (300 millions d’habitants). Comme les Européens semblaient, au moins statistiquement, tellement robustes, il n’y a eu aucun décès en Europe qui a pourtant un bassin de population du même ordre de grandeur. On doit avoir confiance en qui ? A noter tout de même que ce médicament a été retiré du marché.

Le RUNDOP, ou génériquement GLYPHOSAT, a fait l’objet d’une vaste opération de désinformation menée par le géant de l’agrochimie Monsanto pour contester la toxicité du glyphosate. La firme américaine serait coutumière du ghostwriting, autrement dit de l’écriture fantôme. Elle aurait rémunéré des scientifiques pour signer des articles coécrits par ses employés. Une pratique considérée comme une «forme grave de fraude scientifique». La multinationale manipulerait aussi les organes de réglementation. En Suisse, on pouvait encore s’en procurer en 2018.

Les OGM (Organisme Génétiquement Modifié), comme pour le blé ou le soja, permet d’introduire génétiquement des substances qui empêchent certains prédateurs de proliférer, et les moisissures n’ont plus de terrain propice pour se propager. L’homme ingère ce que l’industrie a créé pour son unique profit (MONSANTO par exemple) et il doit se sentir bien avec ce qui tue les insectes et les moisissures. C’est peu cohérent. Toutefois, il faut être conscients qu’on en consomme contre notre gré sous plein de formes différentes, avec l’aval des autorités sanitaires.

La THT (Ligne électrique de transport Très Haute Tension) autorisée au niveau cantonal et fédéral, réalisée par SWISSGRID, reliera Chamoson-Chippis. Elle passera à une distance destructrice de l’école de Grône qui accueille 700 enfants qui n’en demandaient pas tant (puissant électrosmog cancérigène) et à qui on devrait sauvegarder  la santé. Une telle démarche ne semble pas poser de problème éthique à nos autorités qui encaissent de l’argent par l’intermédiaire de ces installations (impôts – taxes – …).

Les rayons non ionisants induits par les antennes-relais (que l’on vous impose contre votre volonté) et les téléphones mobiles (sont cancérigènes. Les effets biologiques (géno-toxicité – migraine –insomnie – dépression – perte de concentration, cancers, leucémie – etc …) n’intéressent pas la finance qui veut en profiter au maximum. Pendant la guerre 39-45, les soldats se chauffaient les mains avec les émissions des radars, rayons non ionisants. Ils ont développé des cancers. La toxicité des RAYONS NON IONISANTS est connue depuis plus de 80 ans. L’implantation des ondes produites par l’homme est partout sur la planète, de plus en plus dense et sans limite autre que l’argent. La téléphonie rapporte 10’000 milliards de francs par an dans le monde. Avec la complicité de ceux qui l’autorisent, nous payons pour nous détruire. Les ABEILLES, les OISEAUX et les HOMMES ne sont pas faits pour vivre avec ces puissants champs d’électrosmog. En Europe, il y a une baisse inquiétante du nombre d’insectes, d’abeilles et d’oiseaux. Les hommes n’ont jamais été aussi malmenés dans leur santé. Qu’est-ce qui nous rend si malade, chaque déviance et chaque accumulation est à prendre en considération. Les prises de conscience individuelles sont nécessaires, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes et nos proches.